2:33 - Jeudi octobre 23, 2014

Netbook : Dell arrête, après Sony et Samsung

La gamme des Dell Mini, de petits ordinateurs portables commercialisés par la marque américaine d’informatique, c’est fini. Une pierre de plus dans le jardin de ce type d’ordinateur, qui après un départ en trombe, ne convient plus aujourd’hui aux nouveaux usages du Web.

Ne jamais croire le consommateur. Un responsable de Toshiba en France nous expliquait lors d’un déjeuner de presse en 2008 que la marque japonaise se convertissait de force à la mode du netbook, poussé par la demande des consommateurs. C’était alors à contrecœur, la marque japonaise préférant vanter les mérites technologiques de ses ordinateurs les plus puissants et les plus performants.

Mode morte

Mais cette mode des netbooks est bel et bien morte. Désormais, à nouveau faudrait il dire, le consommateur veut du lourd, du puissant, du carré. Et les nouveaux processeurs d’Intel sont par ailleurs là pour l’y inciter.

Conséquence, les ordinateurs 10 pouces, équipés d’un processeurs Atom, bien léger pour faire face aux applications les plus dévoreuses de puissance de calcul ; ne sont plus de mise. Surtout, le marché semble saturé. Certes, il faut toujours des ordinateurs légers en taille, mais cela passe plus par la finesse et le poids que par la taill lilliputienne de l’écran.

Plus de confort

Après Sony et Samsung, Dell annonce qu’il ne produira plus d’ordinateurs de type netbook, et préfère se concentrer sur les ultrabooks, des ordinateurs légers, puissants, et bien évidemment bien plus chers. La taille minimum de ses écrans va donc passer de 10 pouces à 11.6 et 12 pouces, un confort bien évidemment supplémentaire.

Filed in: Articles saignants