3:56 - Mercredi juillet 23, 2014

Analyse : 2012 crise au Moyen Orient : Les Contre Révolutions en Egypte et Libye

Dans les pays où les soulèvements ont réussi à chasser les dictateurs du pouvoir, la transition n’a pas été aussi douce que beaucoup l’avaient espéré.

« Il n’est pas impossible que d’ici la fin de 2012, la situation ait l’air nettement moins démocratique et positive qu’aujourd’hui, » a dit M. Phillips.

En Egypte, la jeunesse et les partis révolutionnaires n’ont pas obtenu d’avantages politiques après le soulèvement, ce qui pourrait causer de nouveaux troubles, a indiqué le professeur de Sciences politiques de l’Université du Caire, Amira Al Shanawany.

Nouveaux troubles en vue

« Ils ne font partie d’aucun des gouvernements post-révolutionnaires, » a indiqué Mme Al Shanawany. « Ils n’ont pas non plus obtenu de victoire tangible aux élections parlementaires. »

La frustration résultant de cette situation pourrait être à l’origine de nouveaux troubles sociaux et politiques dans l’année qui vient ; ceci pourrait prendre la forme de nouvelles manifestations et d’affrontements avec la police militaire et la police civile, a t-elle ajouté. Une réaction différée aux résultats des premières élections, dans lesquelles les islamistes ont obtenu la majorité, pourrait aussi être synonyme de troubles.

En Egypte, mais aussi en Libye

En Libye, les milices qui s’accrochent à leurs armes continuent à représenter une menace pour la stabilité du pays, tandis que le gouvernement central intérimaire se démène pour exercer un certain contrôle.

 

En savoir plus sur l’analyse 2012 Moyen Orient

La Syrie

La promesse faite le 10 janvier par le Président Bashar al-Assad de combattre les « terroristes » avec une « poigne de fer » suggère aux activistes syriens que la répression ne peut qu’empirer et cela les inquiète. Selon les Nations Unies, plus de 5 000 civils et déserteurs ont probablement été tués jusqu’à présent ; le gouvernement, quant à lui, indique que 2 000 membres des forces de sécurité ont été victimes des violences…

Irak, Iran et Israël

Les analystes avertissent que la nature de plus en plus violente et sectaire du conflit syrien contribue déjà aux violences en Irak, qu’elle pourrait provoquer un conflit au Liban, en Israël dans le Territoire occupé et/ou en Iran, et pourrait faire éclater une guerre régionale….

Gaza

Les Israéliens pourraient également essayer d’affaiblir le Hamas, le groupe militant qui contrôle la bande de Gaza et qui s’est trouvé renforcé par la montée des islamistes modérés en Egypte, en Tunisie et au Liban. Les chefs militaires israéliens ont déjà averti qu’une attaque de Gaza, comme celle de l’Opération Plomb durci de 2008-2009 est de plus en plus vraisemblable. Ron Gilran, directeur du service de renseignement à Max Security Solutions, une société de conseil en gestion des risques basée au Moyen-Orient, va même plus loin et décrit cette intervention comme « inévitable ».

Le Yémen

La décision du président yéménite Ali Abdullah Saleh de se retirer en février a mis fin aux manifestations massives qui avaient balayé la capitale Sanaa et d’autres villes, mais les observateurs ne sont pas convaincus que les choses puissent se résoudre de manière pacifique…

Les moyens d’existense

Les économies qui ont été durement frappées par le Printemps arabe, l’Egypte, le Yémen, la Syrie et la Tunisie, ont peu de chances de se relever en 2012, estime Walid Khadduri, consultant pour le magazine Middle East Economic Survey.

La rareté des ressources naturelles

La région arabe est la plus aride au monde : un quart de la population y vit en effet sur des terres qui ne peuvent pas être cultivées de façon productive, un taux supérieur à celui de l’Afrique subsaharienne, a révélé le Rapport sur le développement humain 2011. Les problèmes d’approvisionnement en eau affectent plus de 60 pour cent des populations extrêmement pauvres de la région, a ajouté le Rapport. La pollution urbaine dans les Etats arabes est pire que n’importe où ailleurs dans le monde et c’est là aussi que le degré de dépendance des énergies fossiles est le plus élevé…

 

Aller plus loin avec notre dossier Moyen Orient

 

En savoir plus sur la situation en Egypte et en Libye

Mohamed MorsiEgypte : rencontre Frères musulmans / Etats-Unis

Le numéro 2 du département d’État a rencontré l’un des dirigeants du groupe islamiste égyptien des Frères Musulmans. Selon la porte-parole du département d’État Victoria Nuland, le sous-secrétaire d’État William…

taw1Tawergha : une minorité libyenne dans la difficulté

Pour la Libye qui émerge de neuf mois de guerre civile, l’un des plus grands défis va être la réconciliation et l’intégration de milliers de Tawergha accusés d’avoir tué et violé les habitants de Misrata, à la demande…

Filed in: Dossier Moyen Orient