8:15 - Samedi novembre 1, 2014

La LRA toujours au coeur des préoccupations de l’Afrique Centrale

Les ministres de la Défense et chefs d’état-major de l’Ouganda, de la République centrafricaine et de la RDC ont discuté à Addis-Abeba, des règles d’engagement en vue d’une offensive contre la LRA. Le Soudan du Sud, qui est aussi affecté par les activités du groupe rebelle, n’a pas envoyé de délégation, disant que ses autorités étaient occupées sur d’autres fronts.

Les participants à la rencontre d’Addis Abeba disent qu’ils demanderont à l’Union africaine et à l’ONU d’endosser un mandat robuste pour leur campagne. Pour Ramtane Lamamra, commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’objectif n’est pas seulement de neutraliser le leader de la LRA et prophète autoproclamé Joseph Kony.

La LRA compterait 150 à 200 combattants

« Venir à bout de Joseph Kony constituerait un bon résultat pour notre action conjointe concertée, mais il faudra s’assurer de neutraliser l’ensemble de l’organisation, » a souligné Lamamra.

La LRA compterait 150 à 200 combattants. Quelques 2500 soldats ont déjà été lancés à leurs trousses. Ce nombre devrait augmenter lorsque la campagne sera lancée, a indiqué Ramtane Lamamra.

 

En savoir plus sur la LRA

ndeleReportage : Centrafrique, le retour difficile des déplacés chez eux

Filed in: International